top of page

Blocage de compensation et ses résultantes !

"Excepté le pas, toutes les allures du cheval sont par bipède diagonal (reculé compris). Lorsqu'il y a une gêne significative sur l'un des postérieurs (membre qui est à la base de tout mouvement chez le cheval), il est très courant que je rencontre des troubles d'appui engendrés par ce blocage."


Je vous parle très régulièrement des blocages de compensation, que ce soit lors des rendez-vous ou de nos divers échanges (téléphone, message...). Aujourd'hui, je vous propose une photo assez parlante. Cette jument montre un blocage en protraction, l'empêchant de finir ses phases d'appui en "phase d'amortissement". Cette phase d'appui est la plus importante chez le cheval de sport, car sans elle, la hanche en question ne peut pas s'abaisser correctement, et le cheval se retrouve dans l'incapacité musculaire de se rassembler (le fait de pouvoir baisser la hanche).

Blocage de compensation cheval

Excepté le pas, toutes les allures du cheval sont par bipède diagonal (reculé compris). Lorsqu'il y a une gêne significative sur l'un des postérieurs (membre qui est à la base de tout mouvement chez le cheval), il est très courant que je rencontre des troubles d'appui engendrés par ce blocage.


Ici, un cheval qui a fortement compensé à l'origine (un blocage musculaire au niveau du grasset), postérieur gauche. Vous pourrez ainsi constater une hauteur de corne plus haute, mais surtout une atrophie totale de la fourchette du membre antérieur droit, ce qui est relativement problématique lorsqu'on parle de cheval de "sport". En effet, l'amortissement de la fourchette et son bon appui sont à la base de la vascularisation du membre. Une limitation de la vascularité du membre peut entraîner des troubles locomoteurs plus ou moins graves, comme par exemple, une tendinite ou une desmite, sans oublier l'apparition précoce d'arthrose au niveau du "carpe" par exemple.


 






Comentários


bottom of page